Yukon

La communauté

Les francophones et les métis du Yukon ont joué un rôle essentiel dans le commerce des fourrures au 19e siècle, concurrençant même le monopole de la Compagnie de la Baie d'Hudson. À l'époque de la ruée vers l'or du Klondike, les francophones étaient déjà bien établis et ont joué un rôle essentiel dans le développement de nouvelles agglomérations, notamment à Dawson et à Mayo.

Aujourd'hui, cette population francophone dont la moyenne d'âge est de 44 ans, est composée de francophones nés au Yukon, de francophones nés ailleurs au Canada et de plus en plus d'immigrants provenant d'Europe, des États-Unis et de l'Amérique centrale.

La grande majorité des franco - yukonnais habite dans la région de Whitehorse, la capitale. La communauté francophone représente 4% de la population du territoire et ses nombres continuent de croître en proportion. Cette bonne nouvelle est appuyée par la présence du Centre de la francophonie du Yukon, situé à Whitehorse et qui se veut, depuis 2005, un guichet unique d'accueil et d'aide aux immigrants du Yukon.

L'Association franco - yukonnaise (AFY)

L'Association franco-yukonnaise est depuis 1982, le porte-parole de la communauté francophone du Yukon. Logé au Centre de la francophonie du Yukon, l'organisme a pour mission « d'assurer avec ses partenaires la création et le développement de services, d'activités et d'institutions nécessaires au plein épanouissement et à la viabilité de la communauté franco-yukonnaise.».

L'AFY opère au niveau de plusieurs secteurs. Elle abrite l'Aurore boréale, le seul journal francophone du Yukon, le Carrefour d'immigration Crossroads qui accueille les nouveaux arrivants, le Comité Espoir Jeunesse qui vise à procurer des expériences enrichissantes pour les jeunes, le RDÉÉ Yukon qui est le secteur de développement économique de l'AFY, le Service d'orientation et de formation des adultes (SOFA) qui apporte de l'aide aux familles et aux adultes en matière d'alphabétisation, de francisation, de préparation à l'emploi, de perfectionnement personnel, etc.

Enfin, le secteur culturel de l'AFY offre plusieurs activités culturelles et artistiques dont la portée se situe au cœur de la francophonie yukonnaise. Le secteur s'assure de promouvoir les artistes et leurs oeuvres, ainsi que de renforcer l'identité francophone par l'entremise d'activités et de produits culturels et artistiques diversifiés.

Les membres

Les membres de l'AFY sont des citoyens qui souhaitent participer ou contribuer à la vie active de la communauté. L'adhésion à l'AFY leur permet de participer aux Cafés – rencontres à prix réduit, de recevoir un exemplaire du journal L' Aurore boréale toutes les deux semaines, mais aussi de participer aux assemblées générales et ainsi, de donner leur opinion sur les activités de l'association.

Les activités culturelles

Trois principes directeurs guident les actions du secteur culturel de l'Association franco-yukonnaise : 

  • Le développement culturel et artistique est un outil d'épanouissement pour la communauté franco-yukonnaise ;
  • Le développement culturel et artistique contribue à la vitalité de la francophonie ;
  • Le développement culturel et artistique favorise la création et le maintien d'un espace francophone dans la société yukonnaise.

Parmi les grands succès annuels, notons la célébration de la St-Jean-Baptiste à Dawson, le Festival de films francophones, la traditionnelle cabane à sucre et l'émission Rencontres qui se veut une émission radio hebdomadaire sur les ondes de CBC North animée par des bénévoles. Les Cafés – rencontres demeurent chaque semaine un point d'ancrage pour la communauté.

Les expositions mensuelles présentées au Centre de la francophonie font maintenant partie du paysage artistique de la capitale. Les artistes visuels locaux ont l'occasion de partager le fruit de leur travail, de développer une reconnaissance et de développer leur art.

Le secteur culturel de l'AFY met aussi en œuvre ou appuie, des activités de diffusion à grand déploiement, une vidéothèque de films francophones, des cours de musique, des cours d'art dramatique, une troupe de théâtre communautaire, des activités littéraires, un salon du livre, l'accueil d'auteurs, des cours et des ateliers d'arts visuels.

La collaboration avec l'école

  • Le secteur culturel francophone de l'AFY inscrivait le partenariat avec le secteur de l'éducation comme axe d'intervention dans sa planification stratégique 2009 – 2014. Bien que des liens de collaboration existent déjà, notamment avec l'école Émilie Tremblay, l'AFY souhaite jouer un plus grand rôle dans l'appui à la contribution des arts et de la culture à la construction identitaire des jeunes.