Colombie-Britannique

La communauté

Six voyageurs canadiens - français ont accompagné le premier Européen à franchir les Rocheuses, Alexander Mackenzie, en 1793. Quelques années plus tard, 300 francophones devenaient les premiers colonisateurs de la Colombie-Britannique en faisant le commerce de la fourrure et en travaillant la terre. À la suite des immigrations massives qui ont accompagné la ruée vers l'or à la fin du 19e siècle, les francophones sont devenus minoritaires et ne s'organiseront en communauté qu'au début du siècle dernier avec les venues en 1909 de familles du Québec, recrutées par la Fraser Mills. Ils participeront à la fondation de Maillardville, aujourd'hui située au coeur de Coquitlam, en banlieue de Vancouver.

La communauté francophone de la Colombie-Britannique est aujourd'hui composée de francophones nés ailleurs au Canada, ainsi que de francophones provenant d'Europe, d'Asie et du Moyen-Orient. Enfin, un francophone sur huit est né en Colombie-Britannique.

La communauté franco-colombienne reste stable en terme de population. Sa proportion de près de 2% par rapport à la population de la Colombie-Britannique demeure la même depuis 1991 et l'âge médian de la population francophone est de 48 ans. Cependant, cette communauté construit ses propres infrastructures, tout d'abord dans un contexte de lutte pour la survie de la langue (la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique, née en 1945), puis dans un contexte de développement de la communauté (l'Agence francophone pour l'accueil des immigrants, née en 2008).

Le Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique

1999 voit naître simultanément le Conseil scolaire francophone qui a juridiction sur toute la province, ainsi que le Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique (CCAFCB), www.ccafcb.com lui aussi doté d'un mandat provincial et qui a pour mission entre autres, « d'assurer un sentiment d'appartenance et de fierté en favorisant l'épanouissement et le développement culturel de la communauté francophone de la Colombie-Britannique, de promouvoir les arts et la culture francophone et rendre les produits culturels accessibles à la communauté et enfin, de collaborer avec le milieu artistique, la communauté et ses membres dans la création de projets artistiques et culturels dans un contexte d'épanouissement de la communauté »

Les membres du CCAFCB

Le CCAFCB réunit 15 membres associatifs répartis aux quatre coins de la province, et qui se veulent des organismes culturels ou artistiques et communautaires et qui possèdent un volet culturel à leur mandat. Parmi ces membres, on retrouve des organismes responsables de festivals francophones professionnels (Festival du bois de Maillardville, Festival du sucre d'érable de Nanaimo, Festival d'été francophone de Vancouver, Festival du cinéma québécois et francophone de Vancouver), une compagnie professionnelle de théâtre Théâtre La Seizième, une troupe de danse, Les Cornouillers et nombre d'associations proposant des activités culturelles à caractère communautaire.

Le dynamisme artistique et culturel en Colombie-Britannique

Le CCAFCB organise annuellement l'évènement Pacifique en chanson qui se veut un concours et spectacle mettant en relief la relève en chanson et musique qui depuis plus de 16 ans, nourrit la scène musicale franco-colombienne. St-Pierre, Isabelle Longnus, Rhéal Poirier ou Josée Allard sont autant d'artistes issus du Pacifique en chanson qui aujourd'hui évoluent sur les mêmes scènes que d'autres artistes célébrés en Colombie-Britannique et ailleurs, soit Mimosa, André Thibault ou François Houle.

D'autres artistes, des arts visuels, tels que Florence Debeugny ou Sonja Hébert, sont reconnues pour leurs oeuvres photographiques et picturales, respectivement.

Le Théâtre la Seizième propose en moyenne quatre productions par année et est régulièrement récompensé pour l'excellence de ses productions par les prix Jessies Richardson. Nombre d'organismes, dont le Centre culturel francophone de Vancouver (CCFV), le Centre culturel francophone de l'Okanagan (CCFO) ou l'Association francophone de Kamloops (AFK) présentent des expositions d'arts visuels et des vernissages qui permettent aux artistes visuels francophones de partager leurs passions et de poursuivre leur évolution artistique, tandis que plusieurs autres organismes, tels que la Société francophone de Victoria (SFV), l'Association des francophones de Kootenays Ouest (AFKO) ou l'Association francophone de Nanaimo (AFM) facilitent l'accès à des oeuvres cinématographiques (en DVD) et littéraires en français.

Quelques exemples de collaborations avec l'école francophone

  • Chaque année, Vison Ouest Productions organise des matinées scolaires dans le cadre de son Rendez-vous du cinéma québécois et francophone.
  • Le Théâtre la Seizième présente chaque année une tournée d'ateliers scolaires, ainsi que de productions pour enfants et adolescents.
  • Le Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique collabore étroitement avec le Conseil scolaire francophone pour appuyer la contribution des arts et de la culture à la construction identitaire des jeunes.