Alberta

La communauté

Au début du 19e siècle, c'est le français qui régnait au Fort Edmonton, poste de traite construit par la Compagnie de la Baie d'Hudson. Un siècle plus tard, cette dominance s'effaçait devant la grande vague migratoire qui a vu des colons de toutes les origines arriver en Alberta pour acquérir des terres fertiles et chercher la prospérité. C'est alors que des prêtres colonisateurs ont entamé une vaste campagne de recrutement au Québec et en Angleterre. Un réseau d'écoles françaises s'est développé avec l'Église, protégé par les dispositions linguistiques créant les provinces de l'Alberta et de la Saskatchewan en 1905. L'enseignement du français se maintiendra jusque dans les années 1930. C'est à cette époque que naît l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA), qui est chargée entre autres, de pourvoir les écoles françaises d'instituteurs bilingues. Un premier amendement à la Loi scolaire en 1964 permettra l'enseignement du français à raison d'une heure par jour, mais ce n'est qu'en 1993 que la communauté francophone obtiendra la gestion de ses écoles. Aujourd'hui, les Franco-Albertains forment un peu plus de 2 % de la population et l'âge médian de la communauté francophone est de 44 ans. Les francophones sont présents sur tout le territoire de la province. C'est dans les régions de Calgary et d'Edmonton qu'ils sont les plus nombreux, attirés par les occasions d'emploi et les services plus variés de la métropole. Plus de la moitié des Franco-Albertains vivent dans les différents quartiers de ces villes et dans leur périphérie.

Le Regroupement artistique francophone de l'Alberta

Fondé en 2002 par la communauté artistique, le Regroupement artistique francophone de l'Alberta (RAFA) est un organisme hybride qui oeuvre dans le développement artistique et dans le développement culturel. Il dessert à la fois les artistes (près de 120 membres) et les organismes artistiques et culturels (autour de 25 membres) et détient le statut officiel d'organisme porte-parole des arts et de la culture d'expression française en Alberta. Son mandat est de regrouper, de développer et de faire progresser l'ensemble des disciplines artistiques afin d'assurer dans toute la province, le développement progressif et continu de l'industrie culturelle et artistique. Les activités annuelles de la programmation sont regroupées sous 5 catégories de services permanents :

  1. Soutien à la création et à la professionnalisation artistiques
  2. Promotion des artistes et du produit culturel
  3. Diffusion des arts de la scène
  4. Soutien au développement et au positionnement des arts et de la culture
  5. Dépistage / Réseautage / Communication

Les membres du RAFA

Les artistes. Comme toute autre profession, les artistes doivent atteindre un niveau qui leur permet de vivre pleinement de leur art dans leur pratique professionnelle. Pour y arriver, il leur est essentiel d'avoir accès à des services spécialisés adaptés. Le RAFA développe donc des outils, des programmes et des services permanents qui couvrent tous les domaines et les champs de compétences nécessaires : l'entreprenariat, la planification, la gestion, l'accès à l'information, le réseautage, la création, la production, la mise en scène, la diffusion, la commercialisation, la distribution et la mise en marché du produit, la promotion et diverses techniques spécialisés. Pour les organismes, le RAFA agit pour compléter et pallier le manque ou l'absence de services, de ressources et d'outils comme en promotion, en communication, en développement de public, en développement de compétences, etc. Le RAFA épaule aussi ses membres dans la planification stratégique, le réseautage et le positionnement des secteurs sur les scènes provinciales et nationales et au sein des divers paliers gouvernementaux.

Le dynamisme artistique et culturel en Alberta

Grâce au RAFA et à ses membres, l'Alberta jouit d'une vie culturelle riche, variée et en constante évolution. Ainsi, des ACFA régionales animent la vie culturelle de leurs communautés, dont plusieurs disposent d'installations physiques (Calgary, Edmonton, Saint-Paul, Bonnyville, Plamondon, Fort McMurray, Tangent, Saint-Isidore et Legal). Il existe une compagnie professionnelle de théâtre L'UniThéâtre ainsi que plusieurs troupes communautaires à Calgary, Plamondon, Legal, Saint-Paul, Bonnyville et Rivière-la-Paix. On dénombre plusieurs compagnies de danse folklorique, dont L'Association La Girandole (Edmonton) qui se veut aussi une école de danse, la plus importante des Prairies.

L'Alberta dispose aussi de plusieurs activités évènementielles récurrentes, dont la Fête franco-albertaine, le Festival de théâtre jeunesse, le Gala albertain de la chanson, les stages de danse folklorique ou le Carnaval de Saint-Isidore. On dénote aussi de nombreux musées rendant accessible le patrimoine franco-albertain tels que le Musée Héritage de Saint-Albert, les musées de Girouxville, de Plamondon, de Bonnyville, de Saint-Paul et la Société de préservation de la Mission du Lac La Biche ou la Salle historique de la Faculté Saint-Jean à Edmonton. Enfin, des archives provinciales francophones sont également disponibles.

Quelques exemples de collaborations avec l'école francophone

Chaque année, L'Unithéâtre collabore avec l'école Maurice-Lavallée d'Edmonton pour présenter les spectacles de fins d'année conçus et produits par les élèves de cours d'art dramatique de 7e et 9e année. Le Centre de développement musical offre une formation musicale accréditée dans les écoles francophones de l'Alberta et des événements musicaux tels que la Chicane albertaine et les galas. Notez enfin que le Alberta Foundation for the Arts possède un programme, Artists and education, pour faciliter les collaborations entre l'école et le milieu artistique et culturel de sa région.