Manitoba

La communauté

La présence francophone dans l'Ouest canadien débute avec l'arrivée des voyageurs vers la mi-18e siècle et la naissance subséquente de la nation métisse. Vivant partout dans le nord-ouest de l'époque, mais se réunissant en masse selon les saisons dans la région de La Fourche (confluent des rivières Rouge et Assiniboine), les Métis assurent une présence francophone sur tout le territoire.

La présence francophone au Manitoba commence à s'étendre avec l'arrivée, en 1818, des abbés Norbert Provencher et Sévère Dumoulin et de colons canadiens. Saint-Boniface devient alors la capitale francophone et catholique de la colonie de la rivière Rouge. Cette colonie devient essentiellement la province du Manitoba en 1870, grâce au mouvement mené par Louis Riel. Toutefois, les francophones deviennent rapidement minoritaires et la législature manitobaine fait de l'anglais la seule langue officielle de la province à la fin du 19e siècle. La communauté francophone se mobilise et le statut du français est rétabli en 1979. Les Franco-Manitobains regagnent la gestion scolaire dans leur langue en 1993.

Trois Franco-Manitobains sur quatre sont nés au Manitoba, tandis qu'une minorité est née à l'extérieur de la province et du pays. La proportion de la population francophone représente près de 4 % de la population manitobaine et l'âge médian de la communauté est de 47 ans.

Près de 90 % des francophones vivent à Winnipeg ou à moins d'une heure de la capitale manitobaine. Plus de la moitié des francophones vivant à Winnipeg habitent les quartiers historiquement francophones de Saint-Boniface, de Saint-Vital et de Saint-Norbert. Dans les régions rurales, la majorité des francophones se trouvent dans des villages et paroisses fondés par les francophones, par exemple Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Claude, Saint-Pierre-Jolys et Sainte-Anne-des-Chênes. Cependant, d'autres localités francophones, par exemple Sainte-Rose-du-Lac et Saint-Laurent, sont relativement éloignées de la capitale provinciale.

Le CCFM et l'ACFM, deux organismes phares de la communauté artistique et culturelle

L'Association culturelle franco-manitobaine (ACFM) a pour mission la représentation et le développement des comités culturels francophones au Manitoba. Elle regroupe une vingtaine de comités culturels. Particulièrement actifs, ces comités sont le point d'ancrage de la vie francophone dans leurs communautés respectives. Parmi leurs activités, nous retrouvons la création littéraire, le théâtre, la musique, la danse, la formation de personnes de tous les âges, la diffusion ainsi que des événements communautaires qui rassemblent les francophones.

L'ACFM souhaite promouvoir l'héritage culturel francophone et dynamiser sa portée dans les communautés, en facilitant notamment l'établissement, le développement et la promotion de comités culturels en milieu rural et urbain, et en encourageant la collaboration et la concertation entre ceux-ci afin de favoriser l'échange de connaissances et de ressources créatives.

Le Centre culturel franco-manitobain (CCFM), société de la Couronne de la province du Manitoba, a été incorporé en 1972 et a ouvert ses portes en 1974 au cœur de Saint-Boniface. Le mandat du Centre culturel est : d'offrir, promouvoir et parrainer pour l'ensemble de la population du Manitoba des activités culturelles et artistiques se déroulant en français; ainsi que de gérer et 'aménager les bâtiments et les biens situés sur son terrain.

La programmation du Centre culturel franco-manitobain comprend une variété d'activités pour tous les âges et tous les goûts. Le CCFM offre une programmation saisonnière annuelle, incluant les Mardi Jazz, le Coup de cœur francophone, les matches de la Ligue d'improvisation du Manitoba, les activités de l'Ensemble folklorique de la Rivière Rouge et une variété de productions artistiques et culturelles diverses. Dans sa galerie d'art, le CCFM présente diverses expositions d'artistes manitobains et canadiens. 

Le CCFM est le lieu de résidence de plusieurs groupes qui contribuent activement à la vitalité culturelle du Manitoba français: l'Alliance Chorale Manitoba, la Chorale des Intrépides, le 100 Nons, la Radio communautaire du Manitoba (Envol CKXL 91,1 FM), les Éditions du Blé, l'Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba et le Conseil jeunesse provincial. Sur le site du CCFM se trouvent aussi le Centre du patrimoine, qui abrite la Société historique de Saint-Boniface, et le tout nouveau théâtre, qui abrite la troupe du Cercle Molière.

Les infrastructures du Centre culturel comprennent aussi le théâtre Pauline-Boutal et ses 285 sièges, la salle Jean-Paul Aubry (jusqu'à 540 personnes), la salle Antoine-Gaborieau (120 personnes), un studio de danse, et des salles de réunions.

En 1999, le Temple de la renommée de la culture a été conçu pour valoriser des personnalités qui se sont démarquées dans la communauté franco-manitobaine, comme, par exemple, le metteur en scène Roland Mahé et l'auteur Roger Léveillé.

Le dynamisme artistique et culturel au Manitoba

Le Cercle Molière, fondé en 1925, est la plus ancienne compagnie de théâtre toujours active au Canada. C'est à l'aube de sa saison 2010 que le Cercle Molière inaugure son tout nouveau théâtre, une salle de 125 personnes et un édifice certifié vert (certification LEED) relié au CCFM.

La vie théâtrale franco-manitobaine comprend également la troupe Chiens de Soleil du Collège universitaire de Saint-Boniface et la Ligue d'improvisation du Manitoba (LIM), gérée par le CCFM. Les Éditions du Blé et les Éditions des Plaines sont deux maisons d'édition franco-manitobaines. Depuis sa mise sur pied en 1947, l'Ensemble folklorique de la Rivière-Rouge est une troupe de danse traditionnelle canadienne-française par excellence. Les Productions Rivard sont une maison de production cinématographique et télévisuelle située à Saint-Boniface. Le Musée de Saint-Boniface rassemble et préserve une collection d'artefacts faisant partie du patrimoine culturel canadien-français et métis de l'Ouest canadien. La Maison Gabrielle-Roy, où est née la célèbre romancière, a été restaurée et transformée en musée. La Maison des artistes visuels francophones est une association d'artistes qui propose régulièrement des expositions de qualité.

La collaboration avec l'école 

  • En fait de programmation communautaire, le CCFM offre l'École des jeunes artistes et une série de concerts pour enfants est régulièrement programmée dans ses murs.
  • Le petit théâtre du Cercle Molière est une école qui connaît un franc succès depuis ses débuts et qui offre aux jeunes de multiples expériences en théâtre. De plus, les jeunes reçoivent la visite de spécialistes dans divers domaines théâtraux.
  • Le 100 Nons a lancé un tout nouveau projet de formation pour les écoles. Ce programme de formation en musique et chanson favorise le développement des artistes francophones au niveau scolaire. Le 100 Nons est disponible pour se rendre dans les écoles pour donner un appui culturel, que ce soit des ateliers précis ou une boîte à chansons.